Hervé PILLAUD | Agronuméricus
14869
home,paged,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-14869,paged-2,page-paged-2,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-13.1.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Agriculteur, Auteur, Conférencier

L’agriculture doit se réinventer et passer par les fourches du numérique.
Il s’agit d’une révolution et d’une rupture.

A titre d’exemple :
– l’intelligence artificielle va permettre de traiter des contextes propres à l’agriculture, soit à haut niveau d’incertitude : beaucoup de variables, peu de contextes similaires ;
– les blockchains permettront de recréer de la confiance en instaurant de la traçabilité.

Le triptyque : nouveaux outils, nouvelles communications et big-data nécessitent une approche nouvelle. Un nouveau monde, qui va associer l’alimentation, les matières et énergies renouvelables, le bio design, le numérique et les smart-grids, est à inventer. L’agriculture peut y jouer un rôle essentiel. La médiation, les échanges et la gouvernance vont être repensés. Une évolution, où l’on choisit délibérément d’être acteur ou spectateur, est inéluctable. La seule question qui soit est donc de savoir si on désire agir ou subir la renaissance qui se dessine !

Découvrez qui je suis ?

Ma petite histoire

Quel est cet endroit où j’aime à revenir, où je puise mon énergie et mon inspiration ? C’est la Pitardière, la ferme où je suis né en Vendée. Je m’y suis installé agriculteur en 1980. Ce métier, je l’ai choisi et s’il fallait recommencer je pense que je le referais tant il m’a laissé de satisfactions difficiles à décrire.

 

Durant 37 ans j’ai élevé des vaches laitières montbéliardes que je suis allé chercher dans les monts et les vaux du Jura trois années de suite. J’y suis allé la première fois sur trois jours en juin 1980. J’ai trouvé là-bas les animaux dont j’avais besoin, j’y ai connu des dizaines d’éleveurs passionnés et beaucoup sont devenus des amis.

Je me suis marié avec Christine le 2 juin 1984 et j’ai dû lui avouer qu’elle devrait me partager avec quarante maitresses que je choyais du matin au soir et quelques fois même la nuit. Elle a accepté, les a même adoptées. Mon troupeau est devenu le sien, les montbéliardes sont devenues aussi les siennes au point de leur consacrer beaucoup plus de temps que moi. Cette passion, nous l’avons partagée une vie durant. Aujourd’hui les chevaux ont remplacé les montbéliardes, nous leur accordons autant d’attention. Ils courent et se détendent dans les vertes prairies de la  Pitardière, la ferme où nous avons élevé nos deux fils. Eux, sont partis vivre leurs passions sur d’autres chemins mais aiment également à y revenir.

 

De quoi est faite cette passion qui nous anime ? Je ne sais pas vraiment, sûrement de soutiens mutuels dans les réussites et les échecs, parce que nous les vivons ensemble. Vivre à deux ses passions est plus fort que réussir dans la vie, c’est réussir sa vie, et ça je le souhaite à chacun de vous.

Militant actif de la cause agricole, fier de mon engagement FNSEA !
Ce qui m'a construit

De l'aventure des Roches bleues au organisations professionnelles, en passant par la formation des jeunes et le syndicalisme, l'engagement m'a façonné, les rencontres m'ont nourri, le travail a fait le reste.

Et maintenant

Conférencier et auteur, je préside le salon Tech Elevage et l'Agri Startup Summit, mais aussi le groupe de formation ``Les Etablières`` et le pôle recherche et développement de la Chambre d'Agriculture des Pays de la Loire.

J'adore en parler !

L'émergence d'une agriculture de connaissance grâce au digital, le développement durable, l'alimentation et l'entrée dans le ``monde de demain`` sont les sujets que j'affectionne. J'aime à les développer dans mes conférences.

Petites écritures

J'ai publié ``AgroEconomicus : manifeste d'agriculture collabor'active`` donnant suite à ``Agronuméricus : internet est dans le pré`` et ``l'Avenir, c'est demain : 27 propositions pour 2035`` ou j'ai commis une des propositions.

Manifeste d’agriculture collabor’active

Beaucoup s’accordent à penser que nous sommes à une bifurcation de civilisation comme l’humanité en a peu connu. Le monde est engagé dans toute une série de mutations extrêmement profondes, si profondes qu’elles remettent en question tout notre modèle sociétal patiemment édifié depuis près de deux siècles. L’agriculture n’échappe pas à ces changements, elle en est peut-être même un des prémices ?

 

Une évolution est inéluctable et l’agriculture peut y jouer un rôle essentiel. Chacun peut choisir délibérément d’être acteur ou spectateur. La seule question qui soit est de savoir si on désire agir ou subir la renaissance qui se dessine ?

Dans mon premier ouvrage : « Agronuméricus internet est dans le pré », j’ai voulu montrer comment le numérique entrait dans l’agriculture que ce soit dans la gestion des exploitations, la technique, la communication ou encore le conseil et la formation. Dans le deuxième essai, « Agroeconomicus manifeste d’agriculture collabor’active » je me suis projeté dans l’avenir pour esquisser comment l’agriculture va devoir entrer dans l’ère du numérique. Lire la suite